• Accueil
  • > Non classé
  • > Sentiment d’appartenance éthnique VS sentiment d’appartenance politique

Sentiment d’appartenance éthnique VS sentiment d’appartenance politique

11 11 2014

Il y a ceux qui se sentent « citoyen (national) français » au sens « tous la même histoire, la même culture, la même langue et, bien souvent sous-entendu, le même visage (c’est ce qu’on appelle l’ethnicisme ou ce que j’appelle le « physiognomonisme ethniciste ») et il y a ceux, plus observateurs (?), qui constatent que nous n’avons pas forcément le même physique, parce que nous n’avons pas (exactement) la même histoire (qu’elle soit liée à l’histoire de France ou simplement à l’histoire du monde) ni la même culture mais nous essayons d’avoir la même langue, pour garder un médium commun de communication. Parmi ces deux personnes, l’un(e) a-t-il/elle raison et l’autre tort, l’un(e) est-elle légitime et l’autre pas ? Ou bien sont-ce deux manières différentes de vivre la France d’aujourd’hui ?

Il y a des hommes et des femmes qui ne font pas de leur(s) origine(s) la condition sine qua non de la citoyenneté nationale. Ils/ elles distinguent leur(s) origine(s) de leur appartenance politique. Les deux ne vont pas, ne vont plus, de pair. Il est aujourd’hui INDISPENSABLE de distinguer son sentiment d’appartenance culturelle ou ethnique de son sentiment d’appartenance politique.

L’important est de prendre conscience de son sentiment d’appartenance culturel ou ethnique (ou sincèrement pas) et de ne pas jouer la carte de la mauvaise foi en prétendant ne pas en avoir (cf « Qui est communautariste ? »).


Actions

Informations



Laisser un commentaire




lamerdeenpetitscarres |
En finir avec eddy bellegueule |
Tous pour Un Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Nostalgiques du Chalet
| Opportunitesdaffairesiae
| le blog de l'Ecole des...