• Accueil
  • > Non classé
  • > Une démocratie (comme processus) ne peut faire l’économie de la multiculturalité

Une démocratie (comme processus) ne peut faire l’économie de la multiculturalité

11 11 2014

La France politique dont je parle n’est pas une France ethnique ou éthniciste mais bien une France de citoyens qui décident d’inscrire la France, en tant que projet politique, comme nation multiculturelle, multilingue, ouverte aux complexités d’une vie en société dans un contexte mondialisé.

De quoi a-t-on peur en la construisant ? De perdre quelle identité ? En voulant en conserver une (une France ethnique dans laquelle les Français d’origine française exclusivement auraient droit de cité?), on empêche à une/d’autres France(s) d’émerger. Se sent-on moins français parce que les Burgondes, les Goths, les Wisigoths, les Ostrogoths ont disparus pour créer un nouveau pays : la France ?

L’urgence est de construire un pays qui pense au projet politique et social de l’avenir, de manière technique, en s’inscrivant dans la compétition démocratique des pays qui ont les mêmes potentiels (entre autres, la Grande Bretagne, les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège, l’Allemagne, la Belgique, l’Australie, les Etats-Unis, le Canada) et qui ont compris (parce qu’ils ont une histoire bien spécifique) qu’on ne peut construire une démocratie pleine et entière en faisant l’économie des questions multiculturelles et de mobilité.

Enfin, la démocratie doit être enseignée comme un processus et non un tout figé qui s’inscrirait pour l’éternité. Tout régime politique et toute société a besoin, sous quelques formes que ce soit (invasions, révolutions, guerres civiles, révolutions sociales), de S’AC-TU-A-LI-SER !

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




lamerdeenpetitscarres |
En finir avec eddy bellegueule |
Tous pour Un Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Nostalgiques du Chalet
| Opportunitesdaffairesiae
| le blog de l'Ecole des...